,

L’alimentation en question

Le Conseil de développement du Pays d’Arles a été saisi par le PETR du Pays d’Arles le 29 mars 2022 pour analyser les tendances en matière d’alimentation, et les attentes des habitants du Pays d’Arles. Cette saisine s’inscrit dans une continuité pour le Conseil de développement, qui a réalisé en 2019/2020 des travaux sur ce thème.

Une première contribution

La contribution réalisée en 2020, « Une alimentation de qualité pour tous »est issue d’une autosaisine des membres. Les premiers échanges ont montré des divergences sur le concept de qualité. Les membres ont travaillé sur les différents aspects qui entrent en considération: respect de l’humain, respect de l’environnement, santé, plaisir, partage. Ces éléments ont été mis à l’épreuve de rencontres avec des consommateurs, des acteurs du territoire, des élèves de formations agricoles, etc. L’occasion d’expérimenter porteurs de paroles, entretiens, questionnaires…

Quels sont les enjeux côté filière? Les échanges avec les producteurs et productrices du Pays d’Arles ont montré une difficulté à s’installer en raison du prix et de la disponibilité du foncier, malgré un besoin de renouvellement important (nombreux départs en retraite). L’inquiétude des élèves de formation agricole quant à leur capacité à vivre de leur métier et à se projeter dans une activité fortement impactée par le changement climatique a ému les membres du groupe de travail. Si les producteurs et productrices témoignent de leur intérêt pour les circuits courts, la relation avec les consommateurs est difficile à inscrire dans la durée et la commercialisation (vente, communication) vient s’ajouter à un temps de travail conséquent.

Et côté assiette? L’utilisation de produits phytosanitaires inquiète, cependant les consommateurs et consommatrices du Pays d’Arles ont plutôt tendance à privilégier le local au Bio! La relation directe avec le producteur accroît la confiance, plus que le label, c’est la « bonne adresse » que recherchent les personnes interrogées. Mais pour beaucoup, le prix peut constituer un frein.

Ces échanges ont inspiré des préconisations, dont la plupart invitent à retrouver dans la convivialité, le partage (marchés, événements, ateliers culinaires…) notre lien à la terre et à ceux qui la cultivent. Une alliance territoriale qui commence par un engagement des collectivités, appelées à l’exemplarité dans leurs achats et réceptions, qui doivent faire la part belle aux productions locales.

Lors de la présentation de cette contribution, les membres du groupe de travail ont relevé la contradiction entre l’expression des citoyens et la réalité des dispositifs existants. En effet, si des plateformes numériques et autres outils existent pour référencer les producteurs de la région, de nombreux habitants disaient ne pas savoir où se procurer des produits locaux… Un point qui a retenu l’attention de la Commission agriculture et alimentation du Pays d’Arles!

Contribution « Une alimentation de qualité pour tous ».

Une saisine pour approfondir le sujet

Le Pôle d’équilibre territorial et rural du Pays d’Arles a saisi le Conseil de développement, par une délibération du 29 mars 2022. Prenant en compte les travaux précédents, cette saisine propose au Conseil de développement

La vocation du Projet Alimentaire Territorial, co-porté par le PETR du Pays d’Arles et la Métropole Aix Marseille Provence, est de faciliter l’accès à une alimentation locale de qualité pour tous et concevoir une politique publique agile qui accompagne les évolutions des comportements alimentaires. Afin de mieux cerner ces évolutions et la capacité des acteurs à agir collectivement, les élus de la Commission Agriculture-Alimentation du PETR du Pays d’Arles souhaitent solliciter le Conseil de Développement pour analyser les pratiques et les attentes des citoyens du Pays d’Arles en matière d’accès à la production locale.

La réflexion du Conseil de développement portera notamment sur les tendances globales en matière de choix alimentaires, dans un contexte de crise sanitaire et économique : lieux et modalités d’approvisionnements, contraintes, préférences et motivations d’achat.

Cet état des lieux, qui croisera des ressources documentaires et des enquêtes de terrain, permettra au Conseil de développement de formuler des propositions qui viendront étayer la stratégie du projet alimentaire territorial.

Le rapport final est attendu pour décembre 2022.

Le Conseil de développement a mis en place un groupe de travail pour définir une démarche afin de répondre à cette saisine. Plusieurs actions ont déjà eu lieu pour recueillir la parole des citoyens et de producteurs dans le cadre du Salon des Agricultures de Provence 2022, du Marché de Producteurs de Graveson, du salon Provence Agri-tech…

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.